• Assurance-construction


    Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types en matière d'assurance-construction, JORF n°0275 du 27 novembre 2009 p. 20428
     

  • 1. Caisse centrale de réassurance

    Article R. 431-16-1

    « Pour les opérations effectuées avec la garantie de l’Etat, les conditions particulières, notamment tarifaires, des traités de réassurance et des contrats d’assurance sont fixées par la Caisse centrale de réassurance selon les usages et méthodes de la réassurance et de l’assurance »

    Article R. 442-7-1

    « La garantie délivrée pour le compte de l’Etat ne porte en aucun cas sur les risques qui, en application de la législation en vigueur et compte tenu des usages courants du marché de l’assurance, peuvent être couverts par des sociétés, groupements ou organismes quelconque habilités à pratiquer en France l’assurance contre les risques ordinaires ou de guerre ».

     

    2- Coassurance communautaire

    Article R. 331-31

    Dans le cas où des entreprises agréées dans les conditions fixées à l'article L. 321-1 participent à une opération de coassurance définie à l'article L. 352-1 sur le territoire des Etats membres non communautaires de l'Espace économique européen, la provision pour sinistres restant à payer que chacune de ces entreprises doit constituer est au moins égale au montant calculé par l'apériteur, compte tenu des règles ou pratiques en usage dans le pays où est établi ce dernier.

    Article A344-11

    Les comptes annuels visés au 2° du I de l'article A. 344-6 sont, pour les entreprises françaises, ceux publiés en application des dispositions du chapitre Ier du titre IV du livre III du présent code, et, pour les succursales d'entreprises étrangères, ceux publiés par le siège social en application de la réglementation, ou, à défaut, des usages, du pays du siège.

    Les entreprises françaises joignent à leurs comptes le rapport de gestion du conseil d'administration ou ceux du directoire et du conseil de surveillance, ainsi que les rapports des commissaires aux comptes, et, pour celles qui sont astreintes à son établissement, le bilan social.

    Les succursales d'entreprises étrangères joignent aux comptes de leur siège social les comptes relatifs à leurs propres opérations établis dans la forme prévue à l'article A. 344-3.